Pourquoi, quand consulter?

pourquoi quand

Aller consulter un psychologue n’est pas une démarche simple pour tout le monde en ce qu’elle peut parfois renvoyer à des représentations négatives (« aveu de faiblesse », « impuissance », « folie » etc.), dans une société où cela peut encore constituer un tabou (contrairement à d’autres pays dans lesquels cette démarche est communément admise et donc beaucoup plus facilement assumée).

Outre ces difficultés éventuelles à surmonter, cette démarche requiert également un certain courage et de la lucidité face à la nécessité de solliciter l’aide d’un tiers professionnel.

Effectuer cette démarche de consulter un psychologue peut émaner de multiples raisons, toutes légitimes et qui vous sont propres : la rencontre de difficultés ponctuelles dans votre vie (amoureuses, professionnelles, somatiques etc.), l’existence de symptôme(s) gênant(s) dans votre quotidien (anxiété, stress, troubles du sommeil, troubles du comportement alimentaire etc.), le désir d’entreprendre un travail approfondi sur vous-même

Parfois il existe un ressenti de mal-être diffus et le besoin de consulter un psychologue se fait sentir, sans que l’on puisse identifier de raisons précises à cela. Le rôle du psychologue est alors aussi de vous aider à formuler votre demande et à donner des axes de travail dans la thérapie.

Il s’agit toujours de vous aider à soulager une souffrance psychique, à accéder à un mieux-être et à un fonctionnement plus harmonieux dans votre vie, par le truchement d’une meilleure connaissance de vous-même, de vos conflits internes et de vos potentialités.


Le « bon moment » pour consulter un psychologue ne peut être défini dans l’absolu, il advient lorsque vous le ressentez, lorsque vous en ressentez le besoin et le désir. C’est celui que vous décidez pour entamer cette démarche.