Le psychothérapeute

Sa formation

La loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique réglemente l’usage du titre de psychothérapeute. Depuis cette date, seul un professionnel inscrit au registre national des psychothérapeutes peut se déclarer officiellement psychothérapeute. Les personnes autorisées à faire usage du titre de psychologue et ou de psychiatre sont d’emblée, de part leur formation initiale, habilités à user du titre de psychothérapeute (cette formation initiale doit néanmoins répondre à des critères précis et exigeants en termes de nombre d’heures de stage et d’enseignements spécifiques). L’inscription au registre national des psychothérapeutes des autres professionnels (non psychologues, non psychiatres) est subordonnée à la validation d’une formation et d’un stage pratique en psychopathologie clinique. A ce jour, aucune université française ne délivre de diplôme de psychothérapeute. La plupart des psychothérapeutes ont complété leur formation de base par des formations complémentaires ciblées et ont mené un travail de psychothérapie personnelle, répondant ainsi à l’exigence de rigueur et de déontologie de la profession.

Sa pratique

Il est difficile de définir la pratique du psychothérapeute dans l’absolu car il existe une grande diversité des approches et pratiques psychothérapiques. Celles-ci se sont multipliées au cours des dernières décennies. On dénombre actuellement près de 400 types de psychothérapies répertoriées dans le monde ! Vous trouverez ici  les grands traits des principaux courants. Si le psychothérapeute que vous consultez n’est ni psychiatre ni psychologue, alors les séances ne seront ni remboursées par la Sécurité Sociale ni par votre mutuelle le cas échéant.